Projet Agbodjinou PDF Imprimer Envoyer

 

Une meilleure santé...

 

AGBODJINOU - TOGO

1700 habitants

budget total : 39522 €


Partenaires

SIED, SIERG, Agence de l'Eau RMC, Grundfos

Partenaire local : ATLP

Contexte antérieur

Dans le village d’Agbodjinou, l’eau est rare et la situation sanitaire désastreuse. Les villageois puisent l’eau directement dans le bras du fleuve Mono, très pollué, ou à partir d’un puits traditionnel et d’un marigot alimenté par ce fleuve. Les habitants utilisent ces points d’eau pour tous leurs usages.

Actions HSF

  • forage de 60 mètres avec équipement d’une pompe à motricité manuelle
  • margelle + clôture + rigole
  • Deux blocs de 4 latrines
  • accompagnement et formation dans la mise en place d’un comité de gestion de l’eau pour l’exploitation du forage, l’entretien, la collecte des redevances et l’exploitation des latrines
  • campagnes de sensibilisation, éducation à l’hygiène

Résultats

  • Disparition des consultations pour maladies hydriques.
  • Diminution des maladies articulaires liées au port de charges.
  • Disparition de problèmes de peau (toilette dans le Mono) (source dispensaire).
  • Baisse du temps de corvée d’eau de plus de 90% Augmentation des activités lucratives : fabrication de paniers, boissons locales (multipliée par 10), développement du maraîchage... vente des produits sur les marchés.
  • Emergence de nouvelles initiatives contribuant au développement de la communauté.

 

"Être en bonne santé, c’est être plus riche. [...] l’argument économique de l’investissement dans la santé est un argument solide. La bonne santé n’est pas seulement un résultat mais également un fondement du développement. Les individus en bonne santé sont plus productifs, gagnent davantage, épargnent davantage, investissent davantage, consomment davantage et travaillent plus longtemps. Autant de facteurs qui ont un impact positif sur le produit intérieur brut (PIB) d’une nation. Les résultats d’une étude concernant l’impact de la santé – mesuré en termes d’espérance de vie – sur la croissance économique laissent entrevoir qu’une année de vie de plus augmente le PIB de 4 %."

Harmonisation pour la Santé en Afrique

 
Hydraulique Sans Frontières, Réalisation Gilles Bogo, Françoise Mascaro, Xavier Picquerey