Tomety Phase 3 - Togo

La commune de Tomety est située sur les cantons de Gboto et Tometykondji, dans la région Maritime du Togo. Cette phase concerne 8 villages, qui réunissent environ 6 500 habitants. Lors de phases précentes, 16 villages ont déjà été équipés d'ouvrages d'eau et d'assainissement, et accompagnés dans la sensibilisation et la gestions des ouvrages.

Contexte 

Dans les villages identifiés, les habitants n'ont pas accès à une eau de qualité et en quantité suffisante. En saison des pluies, ils récupèrent les eaux de pluies dans des jarres ou dans des citernes artisanales non protégées. Le chef canton de Tometykondji a sollicité les services de l'état, mais, à ce jour, le programme national togolais ne prévoit aucune action pour ces communautés. 

En saison sèche, cette situation critique contraint les habitants à aller s'approvisonner en eau dans les rivières situées entre 3 et 5 km ou dans des trous creusés manuellement dans les zones de marigots asséchés. 

Concernant l'assainissement, les villageois se soulagent dans la nature, ce qui contribue à la mauvaise qualité de la ressource en eau et au développement des maladies. 

 

En quoi consiste le projet ? 

La phase 3 du projet Tomety consistera en la construction de 8 puits de grand diamètre couverts équipés de 2 pompes manuelles et la construction d'un bloc de latrines à 4 cabines VIP double fosses dans chacun des villages. Un volet sensibilisation, éducation à l'hygiène et formation sera mis en oeuvre avec notre partenaire local ACDev. La sensibilisation adaptée à chaque public identifié portera sur la nécessité de payer l'eau, d'entretenir les installations et sur la bonne gestion des redevances.L'éducation aux bonnes pratiques d'hygiène concernera l'ensemble de la population avec des supports adaptés selon les publics. La formation concernera les membres des comités de gestion et les techniciens qui assureront la maintenance de souvrages. Ces actions de sensibilisation et de formation sont dimensionnées de façon à garantir la pérennité des installations et des changements de comportement. 

 

Quels sont les principaux impacts attendus ? 

  • La baisse de la mortalité due aux maladies hydriques (particulièrement la mortalité infantile) et aux mauvaises pratiques en matière d'hygiène
  • Le développement d'acativités génératrices de revenus optimisées par la réduction du temps affecté à la corvée d'eau 
  • L'augmentation du niveau général d'éducation grâce aux formations dispensées et à la baisse de l'absentéisme scolaire 
  • L'augmentation du temps disponible des femmes et des filles pour l'éducation 
  • La participation des femmes aux structures décisonnelles du village 
  • L'émergence d'initiatives communautaires participant au développement du village 
  • Un effet multiplicateur : les impacts induits par les nouvelles installations pourront être observés par les villages voisins qui seront désireux de s'organiser de la même façon 

 

Données sur le projet 

Les acteurs du projet : La communauté villageoise, l'association Action Charité Développement (ACDev) et HSF. 

Coût total du projet : 301 806€